becomeAMember.title

becomeAMember.description

newsletter.newsletter

newsletter.description

newsletter.subscribe

Pas d'indexations dans la CP 336 : le SETCa maintient la pression

17/10/2022 | FR / NL

Vous l’aurez sans aucun doute remarqué, les prix du gaz, de l'électricité, des carburants et même de vos courses explosent.

Pour faire face à la hausse des prix, notre pays dispose de l'indexation automatique des salaires et allocations. Il s'agit d'un ajustement au coût de la vie qui vous permet d'acheter à peu près autant chaque mois, même si les prix augmentent. C'est aujourd'hui plus important que jamais, car l'inflation dépasse les 10%. Attention : les employeurs aiment faire passer cela pour une augmentation salariale, mais il n’en est rien. Il s'agit d'un ajustement indispensable de votre salaire pour limiter la baisse de votre pouvoir d'achat. Il faut voir cela comme une sorte de rattrapage, car vous ne pouvez pas acheter plus. 

99% des travailleurs belges peuvent compter sur l'indexation automatique grâce à des réglementations sectorielles ou par le biais d'accords d'entreprise. Dans votre commission paritaire 336, aucune réglementation n'a toutefois encore été mise au point. Vous ne pouvez pas compter sur l’index. En Belgique, quelque 400.000 travailleurs sont dans la même situation.

Si votre salaire est supérieur au salaire minimum (qui est déterminé par secteur), vous n'avez pas droit à l'indexation.
Grâce à la FGTB et à des réglementations fédérales, le salaire minimum interprofessionnel (qui s’élève actuellement à € 1.842,28 bruts) est bien indexé.

Le SETCa ne vous a pas oublié. Nous voulons également une indexation automatique dans votre commission paritaire 336.

Pour nous, cela peut se faire de préférence par le biais d'une CCT conclue au sein de la commission paritaire et réglant l'indexation, ou par le biais d'une CCT au Conseil national du Travail. Grâce à notre demande incessante, les choses bougent désormais aussi du côté politique. Vooruit a préparé un projet de loi prévoyant que dans une commission paritaire sans réglementation sectorielle, les salaires soient liés à l'indice-pivot. Autrement dit, chaque fois que la vie devient 2% plus chère, votre salaire augmente de 2%. Si les employeurs maintiennent leur refus de régler cette question par le biais de la concertation sociale, une obligation légale constitue une possibilité alternative. Nous préférons cependant toujours régler les questions salariales par le biais de la concertation sociale. Nous appelons donc les employeurs à prendre leurs responsabilités.

Si entre-temps, vous avez encore des questions sur l'index ou d'autres questions ou remarques, n'hésitez pas à prendre contact avec vos délégués SETCa ou votre section locale du SETCa. Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook sur la page « SETCa » pour connaître les dernières nouvelles de votre secteur. Vous trouverez également une brochure sur l'index sur notre site web https://www.setca.org 

Ensemble, on est plus forts !