candidate.card.title

candidate.card.description

becomeAMember.title

becomeAMember.description

newsletter.newsletter

newsletter.description

newsletter.subscribe

Delhaize : "Ces connards de fils de pute ont pris la tartine de mon fils"

09/03/2023 | FR / NL

Voilà une des phrases entendues lors de notre intersiège. Elle est dure, cette phrase, elle est à la hauteur de la violence des comportements de la direction !

Delhaize, ce sont des familles complètes qui travaillent et qui sont sur le grill…

Le dégout, la colère qui grandit. 

C’est quoi la franchise ? Un autre délégué nous indique son passé professionnel. Lui vient de la franchise, il a fait le chemin inverse et nous explique comment ils vont précéder dans la franchise, le tri à l’entrée, une sélection, des pressions. Un autre tract fait un comparatif des conditions de travail.

Une sélection des plus vieux et des malades ? Sur 9.000 travailleurs dans les magasins, il y a 1.800 personnes qui viennent travailler avec des restrictions médicales, quel est leur avenir ? 

Du chômage économique pour éluder le paiement du salaire ? Un autre nous dit, dans les magasins, on nous dit que Delhaize va faire appel au chômage économique pour ne pas payer les salaires pendant les journées de grève. 

Des rumeurs de licenciements… Certaines catégories de personnel seraient déjà approchées concernant de possibles départs.

Baliverne, mensonge, scandale !

Hier, il y a eu une première tentative de suicide, des psychologues sont mis à disposition par la direction … A quand le prochain ? La direction met des psys à disposition, c’est charitable, sans doute nécessaire mais ce n’est pas de curatif dont on a besoin, c’est de l’emploi de qualité ! Du bien-être pour les travailleurs, du respect ! Ce dont on a besoin, c’est du retrait de la décision, pas de psy !

Jusqu’au 20 mars, on livre vos courses gratuitement : afin de limiter les pertes pour Delhaize dues aux grèves, on organise la vente via l’e-commerce et les « dark stores ». La législation dit qu’on ne peut pas utiliser des intérimaires pour remplacer les grévistes, chez Delhaize, on fait autre chose, on détourne physiquement les achats !

A la direction, nous voulons dire : « Osez regarder votre personnel dans les yeux, ils ne sont ni des moutons ni des pions, ils vous ont servi loyalement depuis parfois plus de 40 ans contre vents et marées. Ils ont supporté toutes vos erreurs commerciales, appliqué tous vos plans les plus stupides, vos guerres des prix, … »

Alors votre plan de franchise, on n’en veut pas ! Si vous estimez qu’une restructuration est nécessaire, alors utilisez la voie légale, une procédure Renault, n’organisez pas du dumping social ! Ne vous étonnez pas si certains travailleurs en viennent aux mains ou posent des gestes de désespoir. Ce sera votre responsabilité !

C’est la guerre ! Ne vous étonnez pas de la guérilla qui sera organisée tous les jours ! Nous ne lâcherons pas le combat !

Ne vous posez pas non plus la question de savoir pourquoi vos clients vous déserteront, le commerce éthique n’est pas un vain mot, pas d’employeurs voyous ! Les consommateurs sont aussi des travailleurs, ils n’accepteraient pas d’être traités comme cela dans leur entreprise ! »

Le 14/03, dès 8 h 30, c’est un premier conseil d’entreprise, rejoignez-nous à Zellik au siège pour montrer à la direction que les travailleurs sont unis et ne se laisseront pas vendre au moins offrant !

Ensemble on est plus forts !