becomeAMember.title

becomeAMember.description

newsletter.newsletter

newsletter.description

newsletter.subscribe

LIDL: nouveau round de négociation.

19/09/2022 | FR / NL

Depuis des années maintenant, nous négocions avec la direction pour obtenir une charge de travail moindre.

Les problèmes dénoncés en 2018 continuent à exister :

Charge de travail trop élevée, turn over de personnel important, taux de malades supérieur aux autres entreprises du secteur. Précarité des contrats, flexibilité à outrance pour les travailleurs à temps partiel, difficulté à recruter restent les problèmes les plus criants.

Que veut la direction ? Que voulons-nous pour conclure une convention collective…

Plus de flexibilité 

- Garder la flexibilité actuelle pour les temps partiels.

- Créer une flexibilité pour les temps pleins (ce qui, en pratique, débouchera sur une annualisation du temps de travail avec des suppléments de salaires rares et moindres que les suppléments légaux)

- Des étudiants tout le temps, semaine et WE, avec certes des quotas, mais bien trop larges

 

- Un contrat de base dès l’entrée en service, qui permette de vivre. Le modèle Lidl, vu la polyvalence maximale imposée aux travailleurs permet d’offrir des contrats à temps plein dès l’embauche !

- Moins de flexibilité pour les temps partiels (actuellement flexibilité +12 -12 h/sem. sans base légale ou conventionnelle)

- Pas d’utilité à la flexibilité des temps pleins

- Des mesures 45 + qui permettent réellement de diminuer les taux de maladie et qui offrent du bien-être aux travailleurs. 

- Une politique de réintégration des malades de longue durée qui assure un avenir dans l’entreprise tous les travailleurs. La direction propose 60 postes adaptés…60 postes pour une enseigne qui comporte des milliers de travailleurs ! Un petit sparadrap sur une jambe de bois.

- Une équipe volante renforcée

- Un mesurage du temps de travail dans les filiales qui soit représentatif de la charge de travail réelle. Ici aussi, on constate que la direction prend des initiatives seules, en dépit de la concertation sociale en cours. Une concertation constante à ce sujet est indispensable

- Un nombre limité d’étudiants (un encadrement clair)

A côté des problèmes sur table depuis des mois, une autre urgence est sur table: votre pouvoir d’achat. L’envolée des prix de l’énergie ne vous permet plus de vivre dignement. Ici aussi, Lidl doit pouvoir faire une partie de l’effort pour combler vos coûts de déplacement notamment et améliorer plus généralement votre pouvoir d’achat. C’est aussi le message que nous porterons lors de la DS du 27/09 !

Restez mobilisés, à l’écoute de vos DS !