becomeAMember.title

becomeAMember.description

newsletter.newsletter

newsletter.description

newsletter.subscribe

Intermarché/Mestdagh : feu vert des autorités de la concurrence

16/11/2022 | FR / NL

Il y a presque un an, Mestdagh mettait fin à sa master franchise Carrefour. S’en sont suivis trois mois d’incertitude pour savoir sous quelle enseigne les magasins Mestdagh allaient être exploités dès 2023. 

Mars 2022, annonce surprise : Intermarché va se payer Mestdagh (lisez racheter la totalité des actions des différentes sociétés qui assurent l’exploitation des supermarchés, du siège central et du dépôt Mestdagh). À cette occasion, Intermarché signe aussi une master franchise pour une exploitation des magasins Mestdagh franchisés et intégrés ! En pratique, Intermarché va plus que doubler sa présence sur le territoire belge francophone.

Et les travailleurs ? Qu’est-ce qui va changer pour eux ? Côté Mestdagh, on se veut rassurant, rien ne va changer… mais on sait aussi qu’au 01/01/23, ceux qui se veulent rassurants ne seront plus là. 

Côté Intermarché, on se cache derrière la décision des autorités de la concurrence (ABC). On ne dévoilera rien avant d’être sûr que l’opération soit autorisée par l’ABC…

Entre-temps, l’ABC a rendu son avis, autorisant la réalisation des opérations de rachat et de master franchise. 

Le 16/11 prochain, les organisations syndicales rencontreront à nouveau la direction de Mestdagh. Dans les magasins, on commande les nouveaux vêtements de travail, on prend des mesures pour les changements de matériel, on forme aux nouvelles pratiques d’organisation du travail… mais toujours aucune certitude sur le personnel repris et sur les conditions de travail qui seront pratiquées. On sait que le modèle Intermarché est largement différent de celui de Mestdagh : peu de personnel, une CP différente ou encore beaucoup d’étudiants, etc. On sait que le nouveau CEO d’Intermarché est le « nettoyeur » de Mestdagh lors de la restructuration de 2018, il ne laisse pas que de bons souvenirs.

Pendant ce temps-là, malgré le blanc-seing de l’ABC sur l’opération de rachat, Intermarché reste aux abonnés absents, affichant ainsi un mépris total quant aux inquiétudes légitimes des travailleurs pour leur avenir. 

Par la présente, nous invitons la direction d’Intermarché à prendre la mesure de l’urgence de se concerter avec les représentants du personnel. Les fêtes approchent, elles ne seront pas sereines pour les 2.000 familles du personnel Mestdagh. 

Mr Beuscart, soyez présents le 16/11 à la réunion de délégation syndicale, c’est une question de respect, rien juridiquement ne s’y oppose plus. Débuter une nouvelle entreprise, c’est respecter le personnel. La première marque de respect envers le personnel est de l’informer et de le respecter !